QU'EST CE QUE « CAPSULA MUNDI »  ?

Capsula Mundi est un projet culturel d’envergure qui propose d’aborder la mort sous un autre angle. Capsula Mundi est un contenant- une capsule- à la forme primitive et parfaite : celle de l’œuf. Le corps du défunt, en position fœtale, ou bien ses cendres, sont disposés dans la capsule, fabriquée à base de matériaux biodégradables. La capsule est ensuite enterrée comme le serait une graine, dans la terre. Un arbre qu'aura choisi le défunt avant son décès est ensuite planté juste au-dessus de la capsule. La famille ou les amis pourront ainsi prendre soin de cet arbre qui leur est légué comme une hérédité, pour la postérité mais aussi pour l'avenir de notre planète. Les cimetières pourront ainsi revêtir une toute autre apparence: des arbres vivants remplaceront les pierres tombales grises, et formeront un bois sacré.

durer

COMMENT EST NÉ LE PROJET CAPSULA MUNDI ?

Le projet Capsula Mundi est né d'une réflexion sur le rôle du design. Dans une culture distante de la nature et surchargée d'objets pour satisfaire toutes les exigences de la vie, la mort est souvent vécue comme un tabou. Nous sommes convaincus que ce passage inévitable, si riche de symboles, ne représente pas la fin mais bien au contraire le début d'un chemin vers le retour à la nature. Inspirés par ces considérations, nous avons décidé de redessiner le cercueil – un objet quasiment oublié dans le monde du design – en utilisant des matériaux écologiques et en se référant à des symboles de la vie, laïcs et universaux, tels que l'œuf, la position fœtale ou l'arbre.

UN MESSAGE UNIVERSEL

Le cycle biologique des transformations est le même pour tous les êtres vivants. Pour l'homme, c'est le moment crucial durant lequel se vérifie son appartenance à la nature. Capsula Mundi entend souligner ce concept universel qui n'interfère pas avec les traditions culturelles et religieuses de chacun d'entre nous. C'est l'arbre – symbole de connexion entre le ciel et la terre – qui peut ainsi marquer le lieu de mémoire de la personne disparue. Arbre après arbre, le cimetière devient un bois, un lieu libre et exempt d'architectures commémoratives ou de tout signe distinctif, un endroit dans lequel se promener ou emmener les enfants pour leur apprendre à reconnaître les différentes essences, un bois entretenu et protégé par la collectivité: un bois sacré.
uovo

progetto

RÉDUIRE L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL

Aujourd'hui pour produire un cercueil il est nécessaire d'abattre un arbre de haut fût, bien souvent d'une essence de qualité. Le cycle de vie du cercueil en tant qu’objet est très court, ce qui rend son impact environnemental très élevé: en effet, la croissance d'un arbre nécessite entre 10 et 40 ans, alors qu'un cercueil est utilisé environ trois jours. En somme, nous voulons planter un arbre plutôt qu'en abattre un! Par ailleurs, les capsules sont réalisées à partir de matériaux 100% biodégradables, dérivés de substances naturelles.

OÙ EN EST-ON?

A ce stade, Capsula Mundi est encore un projet en phase de lancement. Notre équipe travaille pour le moment à la mise en production de l'urne biodégradable, pour ensuite passer à la réalisation de la capsule qui pourra accueillir le corps du défunt. Ce type de sépulture est aujourd'hui autorisé dans quelques pays seulement, dont ne fait pas partie l'Italie : la règlementation en vigeur sur les cimetières (qui remonte à un décret royal de 1934!) ne permet pas les inhumations “vertes” telles que proposées par Capsula Mundi. Ce concept est pourtant diffusé depuis longtemps dans les pays de culture anglo-saxonne. Depuis 2003, date de la présentation du projet au Salon du Meuble de Milan, nous mettons en œuvre un travail de sensibilisation du public et de promotion du concept, animés par l'idée que pour changer les lois, il faut d'abord changer les mentalités. Voir tous les évènements durant lesquels le projet Capsula Mundi a été présenté ces dernières années!